Macarons Chocolat Baileys

Vendredi soir. ENFIN je tente une recette de macarons, à force de baver sur le livre de recettes reçu pour ma noël (merci belle-maman pour le kit recettes, tapis de cuisson et poche à douille), j’en venais à me demander si j’allais réussir à en faire d’aussi beaux. En réalisant que j’allais en faire moi-même, j’ai quand même un peu flippé. Et si je ratais la cuisson, et si je ne travaillais pas assez la pâte, combien de temps ils doivent vraiment cuire (car, oui, apparemment personne n’a pu s’accorder sur le temps de cuisson, différent selon les chefs, et les recettes. Pareil pour le temps de croûtage d’ailleurs !) ?

Ma plus grande excitation de fin 2009 commençait à devenir ma plus grande peur de 2010 (Moi? Exagérer? Non, non ^^). Ma motivation est donc apparue ce vendredi soir, pas de stress de boulot le lendemain, je pouvais prendre tout mon temps, et surtout une envie folle de Baileys qui passait par là !

Verdict : les macarons c’est vraiment hyper chouette à faire, manier la poche à douille c’est aussi un chouette apprentissage, même si le tour de main et la taille des cercles est à perfectionner, rien à dire, j’ai adoré !

Ingrédients (pour 20 à 30 macarons) :

  • 100gr de poudre  d’amandes
  • 160gr de sucre glace
  • 50gr de sucre semoule
  • 3 blancs d’oeuf
  • 30gr de cacao en poudre

Pour la ganache au Baileys :

  • 250gr de chocolat blanc en morceaux
  • 120ml de Baileys (ici, j’ai utilisé celui au caramel)
  • 100ml de crème fraîche liquide

Préparation des macarons Chocolat Baileys :

Préchauffez votre four à 150°C

1. Dans un grand saladier, passez le sucre glace, la poudre d’amandes et le cacao au tamis. Mélangez.

2. Dans un autre saladier, commencez à battre les blancs quelques secondes, puis versez la moitié du sucre semoule. Continuez à battre pendant 1min, puis versez le reste du sucre. Battez à vitesse maximum pendant environ 5min, il ne faut pas avoir peur d’arriver au point de saturation des blancs.

3. Incorporez ces blancs bien fermes en 2x à la poudre du 1er saladier. Vous devez maintenant travailler ou « macaroner » cet appareil en soulevant la masse à l’aide d’une maryse, puis en l’applatissant, et ainsi de suite jusqu’à obtention d’un mélange brillant, au « retombé » lisse.

4. Remplissez une poche à douille avec la pâte à macarons. Formez environ 20 petits cercles par fournée, en les espaçant bien. Pour la technique je vous conseille de regarder cette vidéo de Stéphane Lecuyer et Christophe Morel. Laissez croûter 30min, puis enfournez pendant 20min à 150°C. Laissez refroidir les macarons avant de les décoller.

5. Préparez la ganache : dans un poêlon, portez à ébulition le baileys et la crème. Maintenez l’ébulition le temps de faire évaporer l’alcool. Ensuite, versez le chocolat blanc en morceaux dans le mélange bouillant, et remuez jusqu’à incorporation complète du chocolat. Garnissez la moitié des macarons avec la ganache refroidie, à l’aide de la poche à douille ou d’une cuillère. Posez ensuite un autre macaron par dessus, pressez légèrement pour applatir la ganache de façon homogène.

6. Laissez 48h au frigo avant de déguster (je sais, c’est dur, oh oui, je sais… mais rien n’empêche d’en goûter un directement). Ce sont les conseils de grands pâtissiers, je pense qu’on peut leur faire confiance 😉

Problèmes rencontrés lors de la cuisson des macarons :

Et oui, les macarons ce n’est pas si facile que ça !

Problème n°1 : monter les blancs, je n’ai pas utilisé de blancs tempérés comme spécifié dans les recettes, tout simplement prace que j’ai oublié de les sortir à l’avance du frigo. Ceci, je pense, fait que les blancs montent moins bien –> les macarons montent moins bien à la cuisson (à confirmer)

Problème n°2 : Trop de pâte à macarons, ce qui fait que j’ai du faire 3 fournées, mais sachant qu’une foit les cercles formés, il faut les laisser croûter 30min, puis 20min au four, cela fait 50min où le reste de pâte attend dans son saladier. La 2ème fournée a donné des macarons loins légers, et la 3ème presque des biscuits à croquer. Je pense qu’il faut tout faire en même temps, soit avoir un super grand four, ou alors faire moins de pâte (environ pour 10 macarons alors)

Problème n° 3 : La taille des cercles est importante. Ma 1ère fournée était impec au niveau dimensions : 4cm. La 2ème j’ai tenté des cercles plus grand (5,5cm) , résultat moyen, ils ont craquelé lors de la cuisson (mais c’est peut-être dû au temps que la pâte à passé dehors en attendant…), et étaient moins jolis.

A retenir donc : Blancs tempérés, cuire tous les macarons d’un coup et faire des cercles de maximum 4cm de large.

Pour plus d’info, voici quelques astuces et tours de mains chez PureGourmandise.

Be Sociable, Share!

6 Comments

  1. Bravissimo ! Tes macarons sont vraiment superbes.
    Un jour, moi aussi j’oserai 😉

  2. France Watelet

    11 janvier 2010 at 1 h 19 min

    Merciiiiii Tweet 😉
    Oui ose, ose, ose ! Fais-nous un truc qui déchire ^^

  3. Je viens de faire un petit tour par ici suite à ton passage sur notre « bulle »… j’ai les papilles en éveil… je sens que je vais également me làcher dans la macaron-mania! midinettes

  4. France Watelet

    18 janvier 2010 at 13 h 39 min

    Ah, si les Midinettes s’attaquent aux macarons, je suis sûre qu’ils seront phénoménaux 😉

    Merci pour votre petit message en tt cas !

  5. Bonjour, j’ai déjà essayé les macarons au Bailey’s sauf que j’y ai rencontré un petit pb avec la ganache..
    Lorsque la ganache est mise dans les macarons elle a tendance à couler avec la température ambiante.. Est-ce que votre recette de ganache tient ???

    Merci d’avance, Cynthia.

  6. France Watelet

    20 avril 2012 at 16 h 28 min

    Bonjour Cynthia,

    Oui chez moi la ganache ne coulait pas, même à t° ambiante. Mais si je me rappelle bien, j’avais utilisé du Bailey’s Caramel, cela a peut-être rendu la ganache plus compacte et du coup moins coulante.

Comments are closed.

© 2018

Theme by Anders NorenUp ↑